FRANCE CULTURE sur « LA COMEDIE INHUMAINE » de Nicolas BOUZOU et Julia de FUNES

Réunions  interminables, séminaires sportifs, inflation des process :  l’entreprise est devenue le lieu de l’absurde. Julia de Funès et Nicolas  Bouzou partent en croisade contre l’absence de sens qui paralyse nos  sociétés et proposent des solutions concrètes.

Pourquoi le management vire-t-il souvent à la tragicomédie ? Pourquoi  les entreprises s’évertuent-elles à bâtir des organisations qui font  fuir les meilleurs alors que leur principal objectif devrait être  d’attirer les talents ? Comment remédier concrètement à ces  dysfonctionnements insensés, sources de burn-outbore-out et autres brown-out ?
Pour la philosophe et l’économiste,  défenseurs acharnés de la libre-entreprise, il est urgent de laisser les  salariés exprimer librement leur intelligence critique et redonner du  sens à leur travail.
Ce n’est pas avec des babyfoots, des formations ludiques, des documents PowerPoint à n’en plus finir ou des Chief Happiness Officers que l’entreprise de demain sera le lieu de l’innovation, de la performance et du progrès !

Comments Pas de commentaire »

BBC NEWS by Matt McGrath 2018/11/27

Global efforts to tackle climate change are way off track says the UN, as it details the first rise in CO2 emissions in four years.

The emissions gap report says that economic growth is responsible for a rise in 2017 while national efforts to cut carbon have faltered.

To meet the goals of the Paris climate pact, the study says it’s crucial that global emissions peak by 2020. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

LE MONDE du 09/11/2018, article de Malik LAIDI

Jean-Pierre Gorges clame haut et fort qu’il a écarté l’implantation d’une plate-forme logistique pour ne pas faire croître la précarité et préserver la mixité sociale.

L’affaire a de quoi surprendre, alors que l’emploi figure en tête des préoccupations des élus locaux. Elle remonte au printemps mais vient d’être portée sur la place publique par Jean-Pierre Gorges, maire sans étiquette de Chartres (Eure-et-Loir).

L’ancien élu Les Républicains, qui est aussi président de Chartres Métropole, a révélé, mercredi 7 novembre, à un parterre de chefs d’entreprise qu’il avait rejeté l’offre d’implantation d’une plate-forme logistique au printemps 2018. Le nom du porteur du projet n’a pas été communiqué. L’offre en question portait pourtant sur la création de 2 000 emplois sur un site de 20 hectares dans une ville où le taux de chômage atteint 9 %.

Le groupe en question envisageait de s’installer sur un terrain situé dans la zone d’activité du Jardin d’entreprises, au nord-est de Chartres, à faible distance d’un accès à l’autoroute A 11, de la RN 10 et d’une sortie possible de la future A 154, dont la mise en service pourrait intervenir en 2022. La ville préfecture d’Eure-et-Loir se trouve à un nœud routier reliant la Normandie à l’Ouest et au Sud-Ouest de la France. Ceci à 85 kilomètres de Paris.

« Je veux stimuler un développement endogène »

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Alice BARDO dans PUBLIC SENAT du 18/10/2018

 Ce matin, la sénatrice LR Fabienne Keller présentait son rapport pour réguler le trafic automobile en agglomération. Un rapport qui tombe à point nommé puisque le gouvernement prévoit, dans le cadre de la future loi d’orientation des mobilités, d’introduire la possibilité pour les collectivités de mettre en place des péages urbains. ​

Timing parfait. Alors que vient d’être dévoilé par le média « Contexte » l’avant-projet de loi d’orientation des mobilités (LOM), qui prévoit la possibilité pour certaines agglomérations de se doter d’un péage urbain, la sénatrice LR Fabienne Keller présentait ce jeudi son rapport sur les outils financiers permettant de réguler le trafic Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Par Sofia Fischer (A bord de l’Océa)  LE MONDE du 02/10/18

Ces pneus de camion étaient censés servir de récifs artificiels, mais se sont révélés toxiques.

En regardant l’eau turquoise de la baie du golfe Juan depuis le pont de l’Océa, amarré à 800 mètres au large de la côte d’Antibes (Alpes-Maritimes), difficile d’imaginer la décharge sous-marine qui gît sous la surface. Pourtant, une trentaine de mètres plus bas, 22 500 pneus sont entassés sur quatre hectares.

Crew members of the Ocea vessel take part in an operation to remove tyres from the Mediterranean Sea on September 21, 2018 in Vallauris, southeastern France. 10 000 tyres used as artificial reefs have been removed these last days in this bay. About 25,000 had been immersed in the Mediterranean Sea between the cities of Cannes and Antibes in the 1980s. / AFP / VALERY HACHE

Dans sa cabine de pilotage, Marc Capart surveille les six plongeurs qui font des allers-retours avec le fond toute la journée pour les remonter un par un. Il garde les yeux rivés sur son poste de contrôle, connecté à leur caméra GoPro.

Difficile de comprendre ce qu’il se passe sur l’écran : il est près de midi, la vase a été soulevée toute la matinée par les plongeurs précédents. A peine aperçoit-on les gigantesques pneus de camion que le plongeur Morgan Postic enfile sur des cordes comme des perles sur un fil. Ils sont ensuite levés par une grue jusque sur le pont du navire, et stockés dans des conteneurs. « Il te reste trente secondes ! », prévient le superviseur dans la radio, alors que son plongeur est toujours à 40 mètres de profondeur. La caméra bouge, Morgan Postic quitte le fond, et entame la longue montée par paliers pour rejoindre la surface.

(…)

Comments Pas de commentaire »

LE FIGARO 10/08/2018 Matthieu BOCK-CôTé

CHRONIQUE – Notre chroniqueur analyse les dérives du tourisme de masse produit par la mondialisation et son impact sur notre rapport à l’autre et au territoire. D’une année à l’autre, la belle saison confirme le statut de la France comme première destination touristique mondiale.

On a d’abord tendance à s’en réjouir: n’est-ce pas le plus beau compliment que le monde puisse lui adresser? On se rue vers elle pour admirer l’incroyable travail des siècles sur un territoire modelé par l’homme, qui a su à la fois fonder villes et villages, élever des cathédrales et dessiner des paysages. Si l’Amérique fascine spontanément qui veut Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Article de Sophie LEVY-AYOUN dans CAPITAL du 08/08/2018

TransPod, une start-up canadienne développant le train du futur Hyperloop, veut construire la plus longue piste d’essai du monde près de Limoges. Certains élus craignent une mauvaise utilisation de l’argent public.

Pourra-t-on bientôt prendre une capsule dans le village de Droux, près de Limoges, pour voyager à plus de 1.000 km/h ? La promesse de l’Hyperloop, ce transport du futur, n’est encore qu’à l’état de rêve aujourd’hui. Mais plusieurs entreprises travaillent sur ce concept popularisé par Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX. L’une d’elles entend Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »